Catégories
Articles

5-6 septembre

Me revoilà 😊 !!!
Ça fait une semaine que j’ai posé mon sac à dos à la maison et j’ai l’impression que je suis rentré depuis bien plus d’un mois !
Les jours défilent à une vitesse, c’est incroyable !!!
Mais j’ai encore des photos à vous montrer et des rapports à vous faire, allez on y va…

Étapes 46 et 47
Du 5 au 6 septembre
La Fouly – Champex Lac – La Braya
21 km parcouru
63 et 64ème jours / J-21 et J-20
⛅️🌦

Après deux jours passés à la Fouly dans l’auberge de jeunesse chez Maya* (c’est le prénom de ma maman 😜), départ pour Champex Lac, un autre de mes coups de cœur du parcours.
Je passe deux jours à Champex en attendant que l’équipe d’ORCA Production me rejoignent le lundi 7 septembre pour faire une journée de prises d’images.
Encore une belle journée dans une ambiance super sympa…

Catégories
Non classifié(e)

Etape 41 -> 45

Étape 41
Vendredi 28 août
56ème jours / J-28
🌥☁️☁️

Réveil difficile suite aux quatre jours intensifs passés avec Christine, mais heureux d’avoir partagés tous ces moments avec elle. C’est Thibaut, un ami de ma période golf qui est venu me chercher hier soir au Châble. Propriétaire du restaurant le Vieux Verbier, c’est lui qui me nourrira et me logera les trois prochains jours ! Il a trouvé que j’avais un bon appétit et que je n’étais pas bien gros malgré tout ce que je mangeais 😜. Après avoir traîné toute la matinée, je décide de mettre mes baskets et de faire un petit décrassage. Allez c’est parti pour 13 km de marche rapide avec 700 mètres de D+ pour un total de 20 kilomètres efforts sous les télécabines des « Ruinettes ».

Journée Repos
Samedi 29 août
à Verbier
57ème jours / J-27
🌧🌧🌧

Journée de pluie, ça faisait longtemps qu’on avait pas vu ça ! Sinon rien à dire, en tout cas j’ai pu me reposer
😴😴😴

Etape 42
Dimanche 30 août
Verbier – Verbier
16 km parcouru
489 mètres de D+
21 km effort
58ème jours / J-26
☃️☃️⛄️

Après le déluge, la neige ! ll y a quatre jours c’était la fin de canicule, hier, le déluge et aujourd’hui la neige. Est-ce bien normal tout ça…
Probablement pas et ça ne m’empêchera pas d’aller faire ma ballade les pieds dans la neige.
Le dimanche
soir sera le dernier repas avec Thibaut et sa charmante amie Florence. Quant à moi, je vais rejoindre la Fouly en deux étapes et en faisant au passage le col du Grand Saint-Bernard !

Étape 43
Lundi 31 août
Orsières – Bourg St-Pierre
18 km parcouru
1’193 mètres de D+
29 km effort
59ème jours / J-25
🌤⛅️⛅️

Allez c’est parti, on se lance à la conquête de deux cols mythiques, le col du Grand Saint-Bernard et le col du Val Ferret. Il me faudra deux étapes pour rejoindre le premier col et trois pour le deuxième. Le beau temps est revenu et je suis en pleine forme après ces deux jours de repos actif à Verbier.
Let

Étape 44
Mardi 1er septembre
Grand Saint Bernard – La Fouly
19 km parcouru
60ème jours / J-24
🌥🌥⛅️

J’ai fait hier, la première moitié de la montée. Encore 19 km et on sera au sommet du col du Grand Saint-Bernard !
Le temps est correct mais la température a bien diminuée ! Le col est à plus de 2600 mères d’altitude. Alors c’est un bol de soupe aux légumes et on redescend sur ma prochaine destination à la Fouly….

Barrage et lac de Toules sur la montée au Grand Saint-Bernard:

On arrive gentiment au col !

Étape 45
Jeudi 3 septembre et Vendredi 4 septembre
La Fouly – Col Ferret
19 km parcouru
61ème jours / J-23
🌤☀️☀️

Col mythique, j’ai du le faire 8 à 10 fois dans ma vie, c’est mon préféré. Du côté Italien, on a la vue sur tout le Val Ferret et sur le Mont -Blanc, du côté Suisse on à une magnifique chaîne de montagnes…
😎😎😎

Vue depuis ma chambre Le Matin !

Même chose mais au coucher !

Montée au sommet du col ferret

Ça me rappelle quelque chose…

Le majestueux Val Ferret !!!

Catégories
Articles

Etapes 36 -> 39

Journée de repos
Le dimanche 23 août
à Sierre
☀️☀️☀️

Bonjour à tous,
À force de persévérance, on arrive à notre objectif : j’ai ma journée de repos 🥵
Je l’ai bien mérité. Ce sera big breakfast, lecture, repas de midi, sieste et piscine ! La belle vie 😜 comme dirait mon frère !
J’ai passé toute la journée avec Jean-Jacques et son fils Mattia, c’était une belle journée, je les remercie encore une fois… 😊
18h00 : Changement de décor, j’ai rendez-vous avec Chric (Christine) et son mari Henri à l’hôtel de La Poste à Sierre. On va manger une excellente pizza en ville et après dodo. Le lendemain matin, Henri ira au travail (pas de chance pour lui 😜), Chric et moi, nous irons faire quatre journées de marche ensemble tous les deux…
Je vais donc transmettre ma plume à Chric pour qu’elle vous raconte ces quatre journées passées avec moi… Aie aie aie !!!

Bonjour à tous,
Je m’appelle Christine surnommée Chric ou Chrikette. Yves est mon ami depuis plus de 15 ans, il est aussi mon témoin de mariage et c’est grâce à lui que je suis devenue coach sportive. C’est encore Yves qui m’a fait faire mon premier marathon (Mont-Blanc) et qui m’a donné le virus de la course en montagne. C’est donc tout naturellement que je le rejoins 4 jours dans son périple à travers les Alpes. Je reprends la main sur ce blog pour vous raconter ces quatre étapes en Valais.
Nous nous retrouvons dimanche soir, à Sierre avec Henri mon mari et décidons des parcours des jours suivants. Les étapes doivent être sans trop de dénivelé négatif, en raison de la cheville de notre barbu encore bien enflammée.

Étape 36
Chermignon – Montana Crans
Lundi 24 août

Lundi matin,
Après un petit trajet en car postal , nous démarrons donc cette étape dans le village de Chermignon-d’en-Bas en suivant le vertigineux bisse du Lens. Eh oui bêtement, j’ai négligé qu’un bisse même si cela reste facile physiquement, peut être très vertigineux. Nous marchons à flanc de montagne sur un sentier de 50 cm de large avec un précipice dont je ne veux même pas estimer la profondeur ! 😨Yves fait une première chute, merci les genouillères et sa tête bien dure, il mord juste un peu la poussière et repart l’air de rien en chantonnant. 20 Minutes après, il trébuche à nouveau et se rattrape tant bien que mal à mes hanches ou mes jambes, je ne sais plus trop bien. Nous jurons tous les deux ! P** ! Là ça aurait pu être fatal, je tremble comme une feuille lui faisant pour une fois un peu concurrence. 😉
Nous décidons de quitter ce bisse de tous les dangers pour gagner Montana par des chemins comme on les aime, bien raides mais néanmoins safe. De bons coup de culs comme dit Yves. 😉
Nous arrivons à Crans et il est très content de me faire découvrir ce fameux golf où il a joué quelques années en arrière.
Arrêt obligatoire au team-room du coin. Coca pour lui, bière pour moi puis nous rejoignons notre hôtel pour une pause bien méritée.
Le soir, nous retrouvons ses amis Esther et Christophe pour un repas de retrouvailles, ma foi fort sympathique. Merci Christophe et Esther pour l’invitation, nous avons passé une chouette soirée.

Étape 38
Montana – Nenda
Mercredi 26 août
☀️☀️☀️

Ce matin Yves et moi avons la lourde tâche de trouver un nouvel itinéraire de marche pour la journée. Pas facile la vie. 😉😃
En effet, plusieurs parcours s’offrent à nous et il s’agit de choisir celui qui sera le plus approprié pour rejoindre tranquillement Verbier de l’autre côté de la vallée. Un chemin toujours avec un minimum de dénivelé négatif et qui permette d’avaler suffisamment de kilomètres entre plaine et montagne.
Nous renonçons, non sans une pointe de tristesse, au convoité “Bisse du Ro” qui nous semble bien trop risqué après nos aventures de lundi.
Finalement nous optons pour un sage compromis qui nous fera avancer en toute sécurité. Nous embarquons à bord du funiculaire Montana-Sierre, arrêt à Venthôme et départ sur l’itinéraire 36 sur le chemin des vignes. Yves est en très grande forme, le chemin est vallonné et ses jambes courent plus qu’elles ne marchent. J’ai de la peine à le suivre, j’évalue son allure à 7km/h par moment. Il semble ne pas sentir le poids de ses sacs et si ça démarche n’était pas celle que nous connaissons, la maladie n’aurait aucune prise sur lui . C’est là que je mesure à quel point le sport fait partie intégrante de Yves. Là il est bien, il est heureux et je retrouve cette fameuse lueur dans ses yeux qui lui donne la force de supporter tout ça. Un vrai warrior !
L’après-midi nous cheminons à travers les vignes sous un soleil de plomb le long du bisse. Yves en profite pour un bain de pieds qui sera aussitôt suivi d’un bain complet dans le bisse.
Une fois notre barbu rafraîchi, nous continuons en direction de Sion où nous prenons le bus pour Nendaz.
Nous sommes bien accueillis par un jeune tenancier Belge qui possède une belle carte de bières de son pays. Je dis ça pour moi car Yves, lui, carbure au coca et bières panachées, beurk ! 😃
C’est tellement sympa ici que nous mangeons dans le restaurant de l’hôtel. Très jolie carte, menu végétarien et vegan, plein de légumes, je suis aux anges ! Hop au dodo, demain sera une grosse journée.

Étape 39
Nendaz – Martigny
Jeudi 27 août
☀️☀️☀️

La journée commence par l’obligatoire petit-déjeuner, dehors le soleil est omniprésent et nous nous réjouissons déjà de dévaler les sentiers.
L’étape du jour sera en fait en deux étapes, une en montagne et la seconde en plaine.
Nous partons de Nendaz en logeant quelques vieux mazots à travers une belle forêt de mélèzes. En ce qui concerne le dénivelé négatif tant redouté de Yves, c’est raté car on se prend méchamment la descente dans les jambes. Dans la bagarre, Yves casse son bâton fétiche ! Trop triste ! Qu’a cela ne tienne, il se promet de lui trouver une réplique plus tard. D’ailleurs vaut mieux un bâton cassé qu’une cheville ou un genou blessé.
Nous arrivons au bucolique village d’Isérable où nous grimpons dans le téléphérique jusqu’ à Riddes.
Là, les alentours ne sont pas glamour, routes et autoroute prennent tout l’espace. Quel contraste après le calme de la forêt. Je ronchonne un peu mais Yves nous trouve un chemin de secours dans les cultures fruitières. Finalement, c’est sympa de cheminer au milieu de rangées de poiriers et de pommiers.
Nous regagnons ensuite notre cher itinéraire 36 près de Saillon.
Cela tombe bien car Yves a faim et quand Yves a faim, vaut mieux pas se mettre en travers de son chemin. Vous vous souvenez du film “Gremlins” ? Si oui, vous pouvez alors vous faire une idée de comment il pourrait se transformer si il n’avait rien à se mettre sous la dent. 😅
Après un bon ravito au cœur du village nous repartons dans les vignes, Martigny est encore loin, faut pas traîner. Là encore je reste bluffée par sa vitesse de marche. Il fait chaud, le chemin serpente dans le vignoble, il y a de bons coup de cul et l’ombre est rare. Mais Yves ne s’aperçoit de rien du tout, plus Martigny approche plus son allure augmente. Non mais Yves t’es pas en train de boucler l’UTMB là !
Notre étape se termine à la gare de Martigny où chacun prendra un train différent. Yves pour Verbier et moi pour Gingins. Hé oui toute bonne chose a une fin et c’est le cœur serré que nous nous quittons. Merci Yves de m’avoir fait confiance pour les itinéraires et l’organisation, bravo pour ce défi que tu mènes avec brio. Il te reste encore un mois de périple, nous nous réjouissons tous de voir ta progression et de suivre ton blog.

Catégories
Articles

Repos et étapes 35

Journée de repos
Le vendredi 21 août
🌤☀️☀️

Bonsoir à tous,
Il y a quelqu’un, là-haut, qui ne veut vraiment pas que puisse avoir une journée de repos cool 😎 . Explication : J’ai décidé d’aller aux bains cet après-midi , je me suis donc préparé avec mon linge et costume de bains, je me dirige, tout content à la gare pour aller prendre le bus direction Baderbrig. Dix minutes de bus plus tard, je descends à l’annonce des bains. Ça me semble bizarre, il y a quelque chose qui ne joue pas avec l’endroit où je me trouve, comme un feeling !? Mais je fais confiance et commence à marcher. Je marche, je marche et soudainement mon téléphone sonne. C’est Michel, qui me dit : qu’est-ce que tu fais exactement là ? Je lui dis que je vais aux bains et il me répond que je suis à l’extrême opposé des bains, dans la pampa !!! Donc on oublie les bains pour cet après-midi et il faut rentrer à l’hôtel mais là je suis complètement perdu.
J’ai mis une heure à comprendre ou j’étais et une autre heure pour rentrer à l’hôtel… Heureusement qu’un gentil couple m’a ramené à l’hôtel avec leur voiture 🥵 sinon j’y serais encore. Voila comment une journée qui devait être sympathique c’est transformée en un cauchemar. Oublions cette journée et passons à autre chose… Je n’ai pas de photo de cette mésaventure et c’est temps mieux 😥

Étape : 35
Le samedi 22 août,
Brig – Sierre
🌤🌤🌤

Après mes aventures de la veille, je suis de nouveau au taquet. Objectif : Rejoindre Chric (Christine) à Sierre depuis Brig en deux jours (environ 50 km), ça va être chaud.
Je longe le Rhône, le temps est parfait et tout va bien j’ai un bon rythme . Mon objectif est d’arriver au village de Steg. Il y a trois hôtels là-bas, il y en aura bien un d’ouvert surtout un samedi soir. Grave erreur ! Les trois hôtels sont fermés c’est le « Ruhetag ». Cool, je me retrouve à 20 heures dans une ville où le premier hôtel est à 15 km. J’ai peut-être une petite idée, j’ai un bon copain qui habite à Sierre, peut-être qu’il pourra m’aider. Et effectivement, il peut m’héberger chez lui mais lui, il n’est pas là. Ce sera donc sa femme et son fils de 9 ans qui m’accueilleront pour la nuit. Lui reviendra le lendemain matin… merci Jean-Jacques pour ton hospitalité et merci à ta femme et à ton fils d’avoir été aussi sympathique avec moi 😊.

Brig – Steg
24 km parcouru
234 mètres D+
26 km effort
33’215 nombre de pas
9 étages montés

 

Mille merci à vous trois !

Catégories
Articles

Etapes 29 -> 34

Étape 29 :

Le samedi 15 août
Disentis – Oberalppass
🌤☀️🌤

Bonjour à tous,
Aujourd’hui on va attaquer l’Oberalppass, c’est l’un des cols les plus difficile
de mon défi ! La météo est parfaite, le soleil est au zénith, le ciel est bleu et la température est agréable ! Cerise sur le gâteau, mon fils Arno, me rejoint demain pour quelques jours de marche dans la montagne, que du bonheur…
Mais avant ça, il faudra que je gravisse les 1’400 mètres de dénivelé positif que me réserve le col. Environ 6 heures de marche en constante montée 😥

Disentis – Oberalppass
25 km parcourus
1’410 mètres en D+
39 km effort
34’250 nombre pas
369 montés étages

Étape : 30
Dimanche 16 août
Oberalppass – Andermatt
☀️☀️☀️

Cette fois on n’y est ! L’étape 30 va révéler tous ses secrets et ses mystères. La journée de dimanche commença très bien ! Une nuit correcte, un bon petit déjeuner et une bonne météo annoncée !
Une petite balade de 10 km en descente pour rejoindre Andermatt et accueillir mon fils Arno à la gare dans l’après-midi.
Tout se passait bien quand, tout d’un coup je mis mon pied dans un trou et crack, ma cheville droite se tord et c’est l’entorse ! J’entends un double crac. M…. !!! pas ça, pas maintenant, pas aujourd’hui.
Malheureusement on ne choisit pas et c’est jamais le bon moment pour ça. Bilan : double entorse avec déchirure partielle des ligaments.
Je vois la ville de Montreux disparaître gentiment au loin et moi qui vais devoir encore une fois encore prendre du repos pour soigner ma blessure.
Je rentre à l’hôtel en marchant péniblement, il me reste 3 km pour finir l’étape du jour. Arrivé dans ma chambre, je réfléchis et je me dis que je ne veux pas m’arrêter là, je n’ai pas fait tout ce chemin et tout ce qui tourne autour, pour m’arrêter là ! Je décide donc de me soigner avec la méthode du froid et celle de la visualisation positive.
Toutes les deux heures, je plonge ma cheville dans un bac d’eau glacée pendant 10 minutes, suivi de quelques dizaines de mètres de marche en visualisant des cellules de mon pieds se battre contre l’ennemi !
Et pendant que les cellules faisaient leur travail, ça ne m’a pas empêché de passer une bonne soirée avec Arno…

Oberalppass – Andermatt
16 km parcouru
70 mètres D+
17 km effort
23’241 nombre de pas
12 étages montés

Étape : 31
Le lundi 17 août
Andermatt- Realp
🌥🌥🌥

Il est est 06h30, j’ouvre un œil, puis deux, regarde mon réveil et très surpris de ne pas m’être réveillée plus tôt je constate que j’ai passé une assez bonne nuit. Je me mets doucement
assis sur le bord de mon lit, mes deux jambes plantées dans le sol, je pousse avec mes cuisses et constate que je peux me lever assez facilement 😮.
Ho ho ! Je fais quelques pas à travers la chambre et constate que je peux marcher sans douleur. Ça va tout changer…
Arno fait la marmotte et moi je mets mon pied dans la glace. J’explique ensuite à Arno que contrairement à ce que je pensais on marchera aujourd’hui 😎.
Comment est-ce possible qu’après même pas 24 heures, je puisse marcher 13 kilomètres sans ressentir de douleur. Ça restera pour moi un vrai mystère…
On a donc marché jusqu’au départ du col du Furkablick, notre objectif pour le lendemain…

Andermatt – Realp
13 km parcouru
200 mètres D+
15 km effort
18’204 nombre de pas
20 étages montés

Étape : 32
Le mardi 18 août
Realp – Furkapass
🌤🌤🌤

Bonjour à tous,
Ma cheville tiens le coup 👍. Je continue de mettre mon pieds dans la glace. Une étape difficile nous attends, mon fils et moi. La montée du col de la Furka !
Près de 1’000 mètres de dénivelé positifs sur une distance de 14 kilomètres au programme 😥.
Une spectaculaire vallée se dresse devant nous. Arno, les mains dans les poches, sifflote au rythme de son iPhone. Il assure tel le pro et moi je le suis péniblement.
Arrivé au sommet, c’est la délivrance. Une équipe de la TSR, de Sport Dimanche,
émission de 18h00 à 19h00 est venue rien que pour nous. Je vous enverrai tous les détails. Ils sont là pour 24 heures de prise d’images et d’interview sur le sujet du défi-Parkinson.
Marc et Auréliens sont très intéressés par le sujet de la maladie de Parkinson. Je leur promets qu’à la fin des 24 heures que nous aurons passés ensemble, ils auront une autre vision de cette maladie…

Realp – Furkapass
14 km parcouru
970 mètres D+
24 km effort
20’995 nombre de pas
205 étages montés

Étape : 33
Le mercredi 19 août
Furkapass – Gletsch
🌤🌤🌤

Nous sommes toujours avec l’équipe de la TSR, pour l’émission sport dimanche. Premières prises du matin, pendant que je fais mes exercices de renforcement musculaire et de gainage à 06h00 😴. Après un copieux petit-déjeuner, on file au Furkapass avec Arno (j’ai réussi à le faire sortir du lit avant 08h30 ! Miracle), pour continuer à faire des prises de vue et des images. On redescend ensuite à Gletsch pour finir le tournage qui sera diffusé un dimanche courant septembre. Je n’ai pas encore la date, mais je vous informerai dès que possible 👍. La journée se termine, comme les quatre jours d’Arno passé avec moi (j’ai eu beaucoup de plaisir, à refaire !). On reprend le train, direction Nyon à la maison pour Arno et moi je vais à Mörel pour la suite de mon aventure. RDV avec Stephan, Loic et Benoît pour tourner la suite du film défi-Parkinson…

Furkapass – Gletsch
10 km parcouru
67 mètres D+
11 km effort
15’594 nombre de pas
48 étages montés

Étape : 34
Le jeudi 20 août
Le glacier d’Aletsch
🌤🌤🌤

Ça devait être une journée de repos, mais non, ce sera pour une prochaine fois ! L’équipe d’ORCA Production arrive au complet pour filmer mon passage au glacier d’Aletsch, le plus long glacier d’Europe.
Voici quelques photos mais pas trop, juste un peu pour vous donner envie.
La journée se termine et on est tous bien fatigué, c’était une belle journée avec de belles images et des beaux souvenirs dans la tête.

Glacier d’Aletsch
11 km parcouru
433 mètres D+
15 km effort
15’755 nombre de pas
17 étages montés

Salutations depuis les pistes de ski de Verbier 😜 Petite balade de 15 km les pieds dans la neige, cette après-midi…

Catégories
Articles

Etapes 27 -> 29

Bonjour à tous,
Désolé du retard dans les rapports des étapes mais on a frôlé la catastrophe et on était à deux doigts d’arrêter le défi-Parkinson.
Toutes les explications seront dans le rapport de l’étape 30…
On est reparti pour boucler la boucle et on va terminer ce défi qui a commencé le 4 juillet dernier ! J’ai pris un peu de retard sur l’itinéraire (j’ai dû faire des modifications) et sur le rapport des étapes.
Je vais rattraper tout ça !
Ôn y va mollo mollo (â la façon Yves !!!) départ de Bonaduz pour arriver 13 km plus loin à Ilanz.
😬😬😬

Étape : 27
Le jeudi 13 août

Pour mon retour à la marche, je suis bien accueilli par un monstre orage. Détrempé en moins de 5 minutes (ma pèlerine
est passé à la poubelle le soir même). Je vous donne deux conseils, n’achetez jamais du bon marché quand on est dans la technique de pointe, c’est toujours trop cher ! Et lisez les modes d’emploi à la maison sans stress et non sous un arbre pendant un gros orage 😥. La pluie finit par s’arrêter, je traverse les gorges du Rabiusa et ma marche du jour se termine à Ilanz.

☔️ ☔️ 🌥
Bonaduz – Ilanz
13 km parcouru
410 mètres D+
17 km effort
18’750 nombre pas
68 étages montés

Étape 28 :
Le vendredi 14 août

Petite pluie à mon réveil ⏰ La pluie s’arrête rapidement de tomber et on peut y aller ! Une étape pas forcément très intéressante, ou on longe la rivière sur 15 km, ça nous fait avancer et gagner des kilomètres…

☂️☁️☁️
Ilanz – Disentis
18 km parcouru
240 mètres D+
20 km effort
23’154 nombre pas
49 étages montés

Étape 29 :
Le samedi 15 août
Disentis – Oberalppass
🌤☀️🌤

Bonjour à tous,
Aujourd’hui on va attaquer l’Oberalppass, c’est l’un des cols les plus difficile
de mon défi ! La météo est parfaite, le soleil est au zénith, le ciel est bleu et la température est agréable ! Cerise sur le gâteau, mon fils Arno, me rejoint demain pour quelques jours de marche dans la montagne, que du bonheur…
Mais avant ça, il faudra que je gravisse les 1’400 mètres de dénivelé positif que me réserve le col. Environ 6 heures de marche en constante montée 😥

Disentis – Oberalppass
25 km parcourus
1’410 mètres en D+
39 km effort
34’250 nombre pas
369 montés étages

 

Catégories
Articles

Retour des Alpes

Bonsoir à tous,
Le Défi-Parkinson à redémarré ce jeudi 13 août à Bonaduz dans les Grisons. Après une longue pause, une très longue pause 😴… c’est reparti !
Un grand merci à Philippe et Andréa qui m’on hébergé une semaine chez eux à Bonaduz et merci également à ma maman qui est venu passer quelques jours avec moi pour que le temps me semble moins long.
Bon, je papote, je papote, mais j’ai un nouveau objectif à atteindre maintenant et ça va être chaud, 600 km en 40 étapes avec un jour de repos tous les 10 jours… ça nous fait une moyenne de 15 km par jour ! Aïe, aïe, aïe… 😰

Catégories
Articles

2ème session de tournage

Étape : 18
Après trois jours de paradis avec une météo parfaite, le retour de la pluie est là ☔️ On décide d’attendre une petite heure, la météo annonce mieux pour l’après-midi, alors on n’en profite pour faire des photos de loin de la place du Grütli. Toute l’équipe d’ORCA est là pour m’accompagner durant la journée. La pluie a cesser et à recommencé de tomber 🙁 c’est pas grave on y va !
Après une descente vertigineuse en direction du lac des quatre cantons, on s’arrête au bord de l’eau pour manger dans un charmant restaurant. Courage ! il reste 10 km le long du lac pour arriver à destination où Didier (Didier Sandoz, journaliste au quotidien la Côte), nous attends pour un bon repas ! Tant qu’il y a à manger, moi je suis content 😜

Étape : 19
Le mercredi 22 juillet
C’est parti ! On attaque une deuxième journée de tournage. Loïc (le cameraman) décide de faire les 5 premiers kilomètres avec son appareil pour faire plein de photos. Avait-il bien réfléchi avant de prendre cette décision !!! En tout cas, ça lui a fait un bon entraînement de course à pied 😜.
Progressivement, nous nous nous enfonçons dans une vallée en direction du Klausenpass, notre objectif de demain. Mais restons sur l’étape du jour, une étape courte sur le papier mais qui n’en n’est pas moins difficile, avec un dénivelé de fou sur les derniers kilomètres.
La journée se termine gentiment, l’équipe de tournage rentre à la maison et moi je me retrouve dans ma chambre d’hôtel pour faire ma séance de yoga… et je prends des forces pour l’étape de demain qui ne va pas être de tout repos !